100 ans de la radio : trois périodes qui ont marqué Jean-Pierre Elkabbach

·1 min de lecture

La radio a cent ans. À l'occasion de cet anniversaire, Europe 1 recevait l'un de ses grands noms, lundi, afin de revenir sur ses souvenirs liés au média radiophonique, et plus particulièrement sur son lien avec Europe 1, qu'il a rejoint en 1981. 

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Une adolescence en Algérie, branché sur Europe 1

Né à Oran en 1937, Jean-Pierre Elkabbach avait donc 18 ans quand Europe 1 a été créée, en 1955. "Toute mon adolescence, la radio, pour moi, c'était Europe 1", se souvient-il. "Il y avait des parasites, on n'arrivait pas toujours à écouter la radio, mais on écoutait surtout à partir de 22h30 jusqu'à minuit". Alors qu'il regarde en arrière, le journaliste dit avoir "énormément appris de la profession" à ce moment-là. De la profession, mais en même temps "de la vie institutionnelle, politique".

Après plusieurs années en tant que présentateur de journaux à la télévision, puis pour Radio France, Jean-Pierre Elkabbach rejoint Europe 1 en 1981. Au sein de cette maison, "pendant des années j'ai lutté contre ma réserve et une sorte de pudeur en interrogeant chaque matin les invités", dit-il, ajoutant que lorsqu'il travaillait pour d'autres médias, "le principal rival qu'on écoutait minutieusement et qu'on essayait de copier, c'était Europe 1". 

La guerre d’Algérie : "Les reporters n'avaient peur de rien"

Au-delà de souvenirs personnels témoignant de son rapport avec la...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles