100.000 microbiotes intestinaux vont être récoltés pour le projet French Gut : pourquoi pas le vôtre ?

PIKOVIT / SCIENCE PHOTO LIBRARY / TPA / Science Photo Library via AFP

Quelques clics, un questionnaire de 20 minutes et un prélèvement facile à la maison, c'est la procédure très simple qui vous permettra peut-être de faire figurer votre microbiote intestinal parmi les 100.000 que des scientifiques veulent récolter en France. D'autres pays abondent déjà de façon similaire, dans l'espoir d'atteindre le million de microbiotes dans le monde.

Une immense banque de données recensant un million de microbiotes dans le monde est lancé : le "Million Microbiome of Humans Project" (MMHP). En tant que pays membre, la France a prévu d'en récolter 100.000, dont 3.000 d'ici la fin de l'année 2022. Et si le vôtre figurait dans la liste ? Découvrez la marche à suivre et les espoirs portés par cet ambitieux projet.

MICROBIOTE. Des milliards de cellules bactériennes tapissent notre corps et notamment nos intestins, en plus grand nombre que nos propres cellules. Ce microbiote joue un rôle important dans les fonctions immunitaires, neurologiques ou digestives, si bien que ses dysfonctions sont impliquées dans beaucoup de pathologies, du diabète à la maladie de Crohn, en passant par le cancer.

L'étude du microbiote au service de la médecine et des patients

"Les études de cohorte sont à la médecine ce que les accélérateurs de particules sont à la physique des hautes énergies. Avec French Gut, nous disposerons d'un outil extrêmement puissant", anticipe Thomas Lombès, directeur général délégué stratégie de l'Inserm, dans une conférence de presse. French Gut, c'est un projet porté par l'Inrae (Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement) avec l’AP-HP (Hôpitaux de Paris) et en collaboration et avec le soutien d’un consortium de membres du milieu médical, scientifique, et industriel. "La science du microbiote est vraiment essentielle pour ouvrir de nouvelles pistes préventives et thérapeutiques", annonce le chercheur expert du microbiote Joël Doré. "Pour l’instant, nous ne disposons que de 3.000 échantillons caractérisés en 2021, et récoltés uniquement chez des malades. Nous avons encore énormément à apprendre en caractérisant les microbiotes des individus en bonne santé."

C'est là que la science participative intervient. Le projet French Gut entame sa première phase, avec l'ambition de récolter 3.000 échantillons de microbiotes intestinaux (concrètement, des selles) d'adultes français v[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi