10 super-héros exotiques, il n'y a pas que les Etats-Unis

Les super-héros américains c'est bien, mais ils n'ont clairement pas le monopole du patriotisme en collant moulant. La preuve par 10.


1- Captain Canuck Canada
Pas facile d'exister quand on a comme voisin un pays autoproclamé sauveur de l'humanité. Pourtant dès les années 70, les Canadiens décident de créer leur propre super-héros, version locale de Captain America, mais avec une feuille d'érable en guise de bannière étoilée. Au contraire de son aîné, les pouvoirs de Captain Canuck ne seraient pas le résultat d'une expérience militaire, mais d'une virée dans sa jeunesse avec de gentils aliens. Autre différence et de taille : le super-héros canadien défend la veuve et l'orphelin dans un monde dominé par le Canada…forcément.
2- Captain Britain Grande Bretagne
On vous rassure, il ne s'agit pas d'un capitaine Breton armé de son bonnet rouge, mais bien du super-héros de nos voisins d'outre-Manche. Créé en 1976 par Marvel en personne pour devenir la tête de gondole sur le marché britannique, Captain Britain a depuis fait du chemin. Il a notamment croisé la route de Spider-man, son grand poteau de baston, mais aussi de Merlyn, version comics de Merlin l’‘enchanteur. Marvel c'est comme Mc Do, ils trouvent toujours la petite touche locale pour donner l'impression d'être du coin.
3- Sabra Israël
En Hébreu, Sabra signifie « Native d’Israël » (ou quelque chose comme ça). Ca tombe bien, cette mutante imaginée par Marvel est née dans un Kibboutz et rejoint le Mossad après l'assassinat de ses deux enfants par des terroristes. Ne vous fiez pas à son allure de Beyoncé en collant, Sabra est capable de coller des roustes à un paquet de bonhommes. Même Hulk s'en est pris quelques unes avant de rentrer tout penaud chez sa maman.
4- Garde Rouge Russie
Lorsqu'en pleine Seconde Guerre Mondiale, les Américains imaginent Captain America, les Russes répliquent avec Le Garde Rouge, un robuste ouvrier qui sauva un enfant des flammes en le drapant dans un drapeau soviétique. Reçu par Staline, il devient un héros national et voue sa vie à taper du nazi. Ce qui ne l'empêcha pas d'aller croupir quelques années dans des camps sibériens après s'être révolté contre des expériences réalisées par l'Etat pour créer des mutants. Depuis sa création, le Garde Rouge a connu 6 incarnations, dépassant ainsi la figure de super-héros, pour devenir une sorte de figure patriotique soviétique.
5- Abdul Qamar Arabie Saoudite
Prenez Aladin, inscrivez le à une salle de gym, ajoutez y quelques pouvoirs magiques et vous obtenez le premier Arabian Knight (Chevalier Arabe). Accessoirement, Abdul Qamar serait le descendant direct d'un des héros musulmans, qui selon l'ancien Testament, auraient repousser les démons Gog et Magog. Quelques siècles plus tard, ce dernier reprend du service pour lutter contre les forces du mal réveillées par un archéologue qui passait par là. Abdul Qamar est aujourd'hui le premier super-héros d'Arabie Saoudite, se battant notamment aux côtés de Hulk, d'Iron Man et même de l’israélienne Sabra.
6- Super Inframan Chine
Curieux titre (un homme à la fois “super” et “infra” ?) pour cette production au titre original signifiant littéralement “Superman chinois”, mais super héros qui est en fait un robocop plus customisé qu'une voiture tunée. On est en 1975, et on assiste à la naissance du premier super-héros chinois qui s'inscrit dans la tradition des “henshin”, dont les japonais Bioman ou X-Or sont les représentants les plus connus. A part ça, le film est épouvantable.
7- Burka Avenger Pakistan
Il n'y a pas de raison pour que le Pakistan n'ait pas son propre super-héros. Qui plus est une femme !Burka Avenger voit le jour en dessin animé en 2013 et raconte les aventures d'une jeune enseignante qui se bat contre la fermeture de son école. Comme pour les autres super-héros, la Burka lui permet d'agir incognito et de savater du méchant, mais en utilisant uniquement que des livres et des stylos. Classe !
8- Gecko Man Malaisie
Les Malaisiens ont bel et bien inventé un super-héros qui porte le nom du petit lézard capable de vous pourrir vos nuits par ses cris stridents. Ils en ont même fait un film qui raconte les péripéties d'un jeune homme qui chope le virus du Gecko en buvant un café et qui se met à gober tous les insectes à proximité. Évidemment, il y a aussi un super vilain que Gecko Man (Cicak Man en Malaisien) va devoir écraser, mais y a jamais de lézard !
9- Shamrock Irlande
Shamrock est une super-héroïne irlandaise, née dans une famille de nationalistes. Elle découvre ses pouvoirs à l'Université lorsqu'elle se rend compte qu'elle est capable de manipuler les probabilités à son avantage, dans un rayon de 7 mètres. Ça peut paraître faiblard, mais ses pouvoirs lui ont quand même permis de coller une rouste à Captain Britain, son ennemi politique de toujours, lors du Grand Tournoi.
10. Starman Japon
Le premier super-héros japonais débarque sur les écrans du monde en 1964. Il est d'origine extraterrestre et a pour mission de prévenir les Terriens d'une attaque imminente de leurs voisins de la galaxie Saphir. Bien évidemment, il est encore question de neutraliser des armes nucléaires, le Japon étant encore traumatisé par les bombardements américains. Le film est désormais tombé dans le domaine public, vous n'avez donc plus d'excuse.
bonus- Super Dupont France
La France possède son lot de super-héros. On aurait pu citer, Nightrunner (sorte de Yamakasi d'élite), L'Archer Blanc ou encore Mikros aperçu dans les années 80 dans les magazines Titan et Mustang. Mais c'est finalement Super Dupont qui incarne le mieux la gauloiserie hexagonale au-delà de toute récupération politique nauséabonde. Certes, parodique, le personnage imaginé par Gotlib et Lob, réussit à rappeler que, globalement les Français sont comme tous les super-héros : un peu bas du front et surtout pas mal chauvins.
Source : ign.com - Ifanboy.com