Les 10 destinations les plus demandées sur Uber en Ile-de-France depuis le 19 mai

·1 min de lecture

Les Français n'ont pas trop tardé à reprendre leurs habitudes de consommation. En Ile-de-France, région qui regroupe près de 70% de l'offre des VTC dans le pays, les chauffeurs sont de nouveaux sollicités pour des trajets autres que l'hôpital le plus proche. En effet, avant le 19 mai, date de réouverture des magasins et des terrasses, les destinations les plus fréquentes des passagers Uber étaient les centres hospitaliers, hors gare et aéroport. Sur les dix établissements les plus demandés, huit étaient des hôpitaux avec l'hôpital Necker et l'hôpital Georges Pompidou à la première et troisième place. Le vaccinodrome du Stade de France étant la deuxième destination avec le plus de trajets.

Ce classement est chamboulé depuis le 19 mai. D'abord en soirée, ce sont les restaurants et les hôtels prisés par les touristes (aisés) qui dominent le podium : le restaurant Monsieur Bleu situé face à la tour Eiffel, l'Hôtel Costes dans le centre de Paris et le Palais de Tokyo dans le 16eme arrondissement. Petite surprise avec le campus HEC (4eme) et la Cité internationale universitaire (7eme), preuve que les soirées étudiantes ont repris pour de bon. En journée, les centres commerciaux et grands magasins ont remplacé les hôpitaux dans les destinations recensant le plus de trajets. Le Musée du Louvre est le premier établissement culturel dans ce classement. Découvrez le top 10 des destinations les plus prisées en Ile-de-France en journée sur l'application Uber.

À lire aussi — Uber aurait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vacances en France : les 15 merveilles naturelles à (re)découvrir cet été
Ces employés de Starbucks en ont ras-le-bol de préparer des cafés improbables vus sur TikTok
Pass sanitaire : bonne nouvelle pour les touristes, la Grèce sera prête dès le 1er juillet
Matchs sur Amazon, nouvelles caméras... Ce qui va changer pour Roland Garros à la télé cette année
Ces fans d'Ikea partagent 7 articles à petit prix sans lesquels ils ne quittent pas le magasin