Les 10 découvertes scientifiques de l'année

·1 min de lecture

2021 a été riche en avancées scientifiques dans des domaines aussi divers que l'astronomie (observation de trous noirs, sismologie de Mars), la biologie (repliement des protéines), la médecine avec des technologies innovantes à l'honneur (xénogreffe, optogénétique) ou encore l'exploration du passé (généalogie du cheval, record de datation d'ADN).

Pour en savoir plus sur ces 10 découvertes scientifiques qui ont marqué l'année 2021, retrouvez dans tous les points de vente le n°899 du magazine Sciences et Avenir.

Les plus vieilles fresques sont en Indonésie !

Un saut dans le temps mais aussi dans l'espace : c'est en Asie et non plus en Europe qu'il faut désormais situer la naissance de l'art paléolithique. Mais elle pourrait être bien plus ancienne encore et se trouver sur le continent africain.

27792_1634148_k2_k1_3768545.jpg
27792_1634148_k2_k1_3768545.jpg

La silhouette de cochon, découverte dans la grotte de Leang Tedongnge, a été peinte à l'ocre rouge, que l'humain utilise depuis au moins 285.000 ans (ci-dessus après un traitement colorimétrique). Crédits : AA OKTAVIANA - MAXIME AUBERT

On a trouvé la matière cachée !

Une partie de la matière ordinaire demeurait insaisissable depuis des décennies. Une équipe de chercheurs est parvenue à la repérer, sous forme de gaz, au sein des filaments galactiques de notre Univers.

27792_1634150_k2_k1_3768550.jpg
27792_1634150_k2_k1_3768550.jpg

Sur cette simulation à grande échelle de l'Univers, on distingue les amas de galaxies reliés par des filaments, où se cache le gaz manquant. Crédits : THE ILLUSTRIS COLLABORATION

Le berceau des chevaux domestiques a été identifié

La plus grande analyse d'ADN ancien jamais menée sur des équidés a permis d'établir que la domestication des premiers ancêtres de nos chevaux modernes s'est produite dans le nord du Caucase il y a environ 4200 ans.

Crédit : BRUNO BOURGEOIS

Le repliement des protéines résolu par une intelligence artificielle

L'intelligence artificielle, nouveau graal de la biologie ? C'est ce que suggère le résultat spectaculaire d'Alphafold, l'algorithme de DeepMind qui prédit la forme des protéines. De quoi révolutionner la conception de nouveaux médicaments.

27792_1634155_k3_k1_3768561.jpg
27792_1634155_k3_k1_3768561.jpg

C'est la forme de la protéine qui détermine ses propriétés. Ici, la protéine Q8W3K0, qui permet à certaines plantes de résister aux maladies. Crédit : DEEPMIND

L’optogénétique rend la vue à un aveugle

Un traitement innovant mené par une équipe française est parvenu à sensibiliser certaine[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles