007 Spectre (France 2) Léa Seydoux tétanisée face à Daniel Craig : "On aurait dit une gamine"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Son nom est Swann. Madeleine Swann. La double référence à l’oeuvre de Marcel Proust a de quoi faire sourire. Plus française, tu meurs ! Et pourtant, même si, depuis l’arrivée de Daniel Craig dans la saga (Casino Royale, 2006), la tendance est aux James Bond girls tricolores (Éva Green, Bérénice Marlohe, Olga Kurylenko), Léa Seydoux a bien failli ne pas rejoindre l’aventure : son audition a été calamiteuse, l’actrice étant pétrifiée par le trac. Mais elle a osé demander une seconde chance. Aucun doute pour Sam Mendes, le réalisateur, elle sera parfaite dans le rôle du docteur Swann, « une femme complexe qui n’est pas forcément celle qu’elle semble être », explique la comédienne…

À lire également

007 Spectre (France 2) Sean Connery Vs Daniel Craig : L'évolution de James Bond

L’égale de 007

Pour Léa, « Madeleine est moins stéréotypée que les James Bond girls habituelles. Elle est médecin et, par bien des côtés, l’égale de 007. » Dans Spectre, qui débute là où le très crépusculaire Skyfall s’achevait, Bond se lance dans une lutte à mort avec le Spectre, l’organisation criminelle contre laquelle luttait le 007 de Sean Connery dans James Bond contre Dr No (1962), le premier opus. Cette fois, la mission, con... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles