C’est le dernier grand témoin de l’histoire de la Résistance qui vient de nous quitter. Acteur d’une vie hors-normes, ce compagnon de la Libération passa de l’extrême-droite monarchiste à la gauche républicaine chère à son « patron » Jean Moulin, avant d’embrasser une florissante carrière de marchand d’art puis d’historien. Retour sur un parcours exemplaire.