Une fois n’est pas coutume : par un vote unanime, vendredi 6 novembre, les 27 pays membres de l’UE ont mis le président biélorusse sur liste noire.