Les musulmans représentent la minorité religieuse la plus importante dans la république alpine à grande majorité catholique. Reconnus officiellement, ils ne sont pourtant pas véritablement acceptés par la population.