Dans l’affaire Renault, l’ancienne ministre de la Justice avait demandé que l’enquête soit transférée hors de Paris. Refus. Elle risque une mise en examen pour corruption et trafic d’influence. Ce week-end, Carlos Ghosn a volé à son secours.