Alors que les grands médias prédisaient une large victoire de Joe Biden, il n'en est finalement rien. L'analyse d'Arnaud Benedetti, professeur associé à la Sorbonne et rédacteur en chef de la "Revue politique et parlementaire".