Ce serait l'une des dispositions de la loi contre le séparatisme islamiste présentée par Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti. Une telle idée avait déjà été avancée par des parlementaires pour lutter contre l'ultra droite. Le ministre de l'Intérieur d'alors, Christophe Castaner, s'était montré plus que prudent.