Chez nos voisins européens, si la parole politique concernant le Covid-19 est parfois remise en cause, la crise de confiance envers les classes dirigeantes est plus nuancée qu’en France. Comme dans l’hexagone, on retrouve aussi des groupuscules d’extrême droite qui nourrissent les thèses les plus complotistes.