Alors que les violences se multipliaient dans le pays, Alassane Ouattara, dont l'élection pour un troisième mandat contesté a été validée par le Conseil constitutionnel, a rencontré Henri Konan Bédié, le chef de l'opposition. Amorce d'un dialogue ou jeu de dupes ?