Depuis les incidents en marge de l'hommage à Samuel Paty, 14 enquêtes pour apologie de terrorisme ont été ouvertes contre des adolescents. Plusieurs ont été placés en garde à vue. Des mesures fortes qui divisent les professionnels du droit.