Avec “Chien blanc”, Romain Gary offrait déjà en 1970 une analyse lucide de la montée d'un fanatisme radical qui commence à gangrener la société américaine.