Face au Covid, les hôpitaux publics et les cliniques privées font front commun. En coulisses, cependant, les praticiens du privé ne digèrent pas les couacs administratifs et les déprogrammations chirugicales de mars dernier.