"Au fil d’événements assurément graves (qu’il s’agisse du terrorisme ou du Covid), le gouvernement a été amené à prendre des initiatives qui font de l’état d’exception la règle de fonctionnement des institutions. La chose avait été lancée du temps de François Hollande. Elle s’est systématisée sous le règne d’Emmanuel Macron, au point de devenir caricaturale avec la loi dite de « sécurité globale »." L'édito de Jack Dion.