Les affects dominent désormais l’espace social. Il faut savoir s’y glisser pour en accepter parfois la magie… sans y perdre la réflexion.