Deux après son lancement en novembre 2018, le mouvement des gilets jaunes semble au plus bas. Mais la mobilisation a laissé un héritage politique durable selon Laurent Jeanpierre, professeur de science politique à l’Université Paris 1.