Îles Éparses: première réunion lundi entre les délégations française et malgache

Une commission mixte composée d’une délégation française et d’une délégation malgache se réunit ce lundi au Palais d’Andafiavaratra, à Antananarivo. Les Îles Éparses, chapelet d'îlots sous administration française, sont revendiquées par Madagascar depuis le début des années 1970. Un dossier épineux que le chef d’État Malgache et le président Français avaient décidé de rouvrir lors de leur rencontre en mai dernier au palais de l’Élysée.

Autour de la table des négociations, 12 personnalités malgaches et françaises. Pour Madagascar, c’est le Premier Ministre et ministre des Affaires étrangères Christian Ntsay qui est à la tête d’une équipe de cinq experts. Parmi eux, le professeur Raymond Ranjeva. Ce juriste et ancien vice-président de la Cour internationale de Justice avait mené le combat pour la rétrocession de ces îles devant l’ONU il y a 40 ans et avait obtenu gain de cause. Pour la partie française, c’est Marcel Escure, ambassadeur chargé de la coopération régionale dans l’Océan Indien qui conduit la délégation. 

Des discussions qui risquent d’être ardues puisque la France table sur une cogestion alors que l’opinion publique et les autorités malgaches comptent bien récupérer ces îlots, qui permettent d’avoir une zone économique maritime de plus de 600 000 km2. Ce vendredi sur les réseaux sociaux, Andry Rajoelina, le président, a d’ailleurs appelé les citoyens à demander avec lui la rétrocession « des îles malgaches de l’Océan Indien » En visite il y a trois semaines, le président français Emmanuel Macron avait suscité la colère à Madagascar en déclarant : « Ici, c’est la France ».

Les deux parties se sont données jusqu’au 26 juin 2020, jour du 60ème anniversaire de l’indépendance, pour trouver une issue à ce dossier délicat. 

►À lire aussi : Iles Éparses: le Premier ministre malgache rappelle les engagements de la France