En Île-de-France, les policiers ne peuvent plus s'entraîner au tir

Les stands de tir réservés aux forces de l'ordre ont été fermés à cause d'un problème de contamination au plomb, rapporte Le Parisien.

C'est une fermeture qui tombe mal. Au lendemain de l'attentat sur les Champs-Elysées qui a fait un mort, les trente-deux centres de tir de la police nationale d'Île-de-France ont été fermés, rapporte Le Parisien. En cause: un problème de contamination au plomb. Pour l'heure, aucune date de réouverture n'est prévue. 

A l'origine, trois salariés de cette société de nettoyage ont été contaminés au plomb. Probablement des résidus issus des projectiles. La médecine du travail a alors alerté l'inspection du travail que les taux étaient "près de deux fois supérieurs à la normale". Le 3 avril cette entreprise de nettoyage est contrainte de suspendre son activité dans les stands de tirs. 

A la recherche d'un nouveau prestataire

Cette interruption fait désormais peser un risque d'incendie dans ces lieux confinés. Aussi, afin de protéger les policiers usagers réguliers et ponctuels des lieux, le ministère de l'Intérieur a décidé de fermer dès vendredi tous les stands de tir d'Île-de-France. 

"On ne peut qu'être d'accord avec cette fermeture qui menace la sécurité de tous, raconte Loïc Travers, du syndicat de police Alliance au Parisien. Mais il y a la nécessité absolue de trouver rapidement un prestataire. Et même s'il faut pour cela déroger au marché public. Car on ne peut pas attendre plusieurs semaines pour étudier toutes les offres. Il faut une solution urgente."

Sans s'avancer...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages