Île-de-France : le plan Grand froid activé, avec moins de places d'hébergement en raison du Covid

·1 min de lecture

Depuis plus d'une semaine, la France connait une forte vague de froid. Ce samedi, 13 départements sont toujours classés en vigilance orange par Météo-France. Le plan Grand froid, qui permet de "détecter, prévenir et limiter les effets sanitaires et sociaux liés aux températures hivernales", a été déclenché dans plusieurs régions, dont l'Île-de-France. À Meaux, à une cinquantaine de kilomètres de Paris, des locaux de la mairie ont été mis à la disposition de l'association caritative Equalis, qui accueille des sans-abri.

>> LIRE AUSSI - Malgré les dispositifs d'aide, les SDF restent les 1ères victimes du froid

"J'ai déjà dormi dans la rue, mais on ne peut pas lutter contre le froid"

"J'ai une table pour que je puisse manger, un lit superposé, un lavabo." L'intimité est sommaire : dix mètres carrés, pas plus, et un radiateur. Mais c'est un refuge vital pour Pamela après une descente aux enfers. "Je travaillais dans un restaurant à Lille, j'étais bien. Et avec le Covid-19, le patron a été obligé de virer tout le monde. Aujourd'hui, je n'ai plus rien du tout", raconte-t-elle au micro d'Europe 1. 

Alors quand dehors, le thermomètre affiche des températures en dessous de zéro degré, Pamela réalise : "J'ai déjà dormi dans la rue, mais on ne peut pas lutter contre le froid." "On ne dors pas. Surtout une femme, on est obligés d'être sur nos gardes", dit-elle. Pour Safia Hajji, responsable de l'accueil de jour de l'association Equalis à Meaux, cette situation est loin d'être anodi...


Lire la suite sur Europe1