Île-de-France : l’exode des Franciliens après l’annonce d’un reconfinement

Vendredi 19 mars, à la veille du début d’un nouveau confinement, les Parisiens ont de nouveau fui la capitale. En tout, 400 kilomètres de bouchons cumulés ont été enregistrés. Dans les gares parisiennes, toute la journée, les voyageurs ont rempli les trains vers Bordeaux (Gironde), Nantes (Loire-Atlantique), Rennes (Ille-et-Vilaine), Lyon (Rhône) ou encore Marseille (Bouches-du-Rhône). Les places ont été prises d'assaut, jeudi soir, dès l’annonce du Premier ministre. Le site de la SNCF a enregistré deux fois plus de ventes que la veille, mercredi. En tout, 73 000 billets ont été vendus. Des départs en week-end Finalement, quelques places ont été rendues disponibles à la dernière minute : certaines rames ont été doublées. Des voyageurs rencontrés par France Télévisions expliquent se confiner pour un mois en région, quand d’autres comptent rentrer dimanche soir, à la fin du week-end, pour le travail, ce qui reste un motif impérieux. Lors du premier confinement, un Francilien sur quatre avait quitté la région Île-de-France.