Île-de-France : de faux policiers rackettaient la communauté asiatique

Par Aziz Zemouri
·1 min de lecture
Photo d'illustration.

Ils ont été mis hors d’état de nuire par des policiers en civil de la compagnie de sécurisation et d’intervention de la préfecture de police.

Deux frères qui se faisaient passer pour des policiers, pris en flagrant délit de « vols à la fausse qualité », dorment en prison depuis ce week-end. L'enquête, commencée un mois plus tôt, se poursuit et pourrait aboutir à d'autres interpellations. Les policiers en civil du groupe Delta de la compagnie de sécurisation et d'intervention ont mis en place un dispositif digne des filatures de leurs collègues de la brigade de répression du banditisme, et pour cause. Pour commettre leurs forfaits, les délinquants procédaient à des contrôles routiers sur l'ensemble de l'Île-de-France et arrêtaient principalement des conducteurs « asiatiques » au volant de voitures de luxe.

Après plusieurs semaines de surveillance discrète, en Seine-Saint-Denis et à Paris, les deux faux policiers ont été repérés sur le périphérique nord parisien à bord de leur véhicule banalisé. Ils remontaient le flot de la circulation pour repérer leurs cibles. Mais, jeudi dernier, lorsqu'ils procèdent à l'arrestation d'une Jaguar conduite par une femme de 48 ans née en Chine, les enquêteurs sont aux premières loges et assistent à toute la séquence.

Faux insigne de police pour vrai « contrôle »

Les faux policiers font signe à la conductrice de s'arrêter en lui montrant un insigne de la police nationale. Elle obtempère. Les arnaqueurs descendent et procèdent au contrôle routier, les deux véhicules immobilisés en plein périphérique. Là, les faux flics procèdent à une fouille complète du véhicule, à (...)

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :