Île-de-France : Audrey Pulvar veut créer une banque publique d’investissement

·1 min de lecture

La candidate du PS aux élections régionales en Île-de-France, Audrey Pulvar, souhaite créer une banque publique d'investissement pour "la conversion écologique et l'emploi local" si elle venait à remporter les élections des 20 et 27 juin, explique-t-elle dans le Journal du dimanche le 6 juin.

Cette banque publique d'investissement régionale aurait une enveloppe d'un milliard d'euros sur la mandature, "financé pour moitié par la Région, pour moitié par le mécénat de grandes entreprises", expose l'ancienne journaliste, qui veut aussi créer "un Livret A régional à rémunération garantie pour mobiliser l’épargne des Franciliens et la diriger vers des investissements utiles".

À travers des prêts à taux zéro, cette banque d'investissement devra "soutenir les artisans, les TPE et les PME", en priorité ceux "qui s'engagent dans une démarche écoresponsable, sociale et de production locale", mais aussi "épauler les entreprises ponctuellement en difficulté" ou "entrer au capital de sociétés quand elles sont menacées par des capitaux étrangers".

Cette proposition fait écho à celles de ses adversaires: Laurent Saint-Martin (LREM) propose un fonds d'épargne populaire pour soutenir les PME à travers leur capital, et la présidente sortante Valérie Pécresse (Libres!, ex-LR) veut créer un fonds d'investissement pour faire entrer la région au capital de 150 TPE-PME dans les secteurs les plus touchés par la crise.

>> A lire aussi - L’Oreal, Axa, Michelin… les luxueux cachets d’Audrey Pulvar avant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La France ouvre une enquête sur le patrimoine du gouverneur de la banque centrale libanaise
La réforme des retraites reste "une priorité" pour Bruno Le Maire
Les employés d’Apple refusent de retourner au bureau
Le G7 Finances s'accorde sur une taxe mondiale sur les sociétés "d'au moins 15%"
Ce jouet des années 90 se revend une fortune