Être reine «n'était pas la vie que s'était rêvée» Elizabeth II

Battre un record de longévité sur le trône d’Angleterre, sans jamais avoir voulu être reine. Après 70 ans de règne, Elizabeth II s’est éteinte ce jeudi 8 septembre à l’âge de 96 ans à Balmoral, en Écosse , entourée des siens. La fin d’un véritable pan de l’histoire du Royaume-Uni, et d’un travail occupé par la reine depuis ses 26 ans. Une couronne lourde à porter pour Elizabeth Alexandra Mary, puisqu’elle n’en a tout simplement jamais voulu, rappelle au micro d’Europe 1 la journaliste Esther Leneman.

>> LIRE AUSSI - Elizabeth II, une vie de reine

Être reine, "ce n'était pas du tout son choix"

"Je pense qu'elle a remarquablement bien fait son boulot et que ce n'était pas un boulot facile et qu'elle l'a fait en dépit du fait que ce n'était pas du tout son choix", rappelle celle qui a été correspondante à Londres pour Europe 1 pendant vingt ans. "Ce n'était pas la vie qu'elle s'était rêvée, mais elle s'est dit : 'C'est mon destin, je suis née pour être reine, je serre les dents et je fais mon devoir'".

Un sens fort du sacrifice pour son pays, d'autant que "ses années les plus heureuses se sont écoulées avant qu'elle devienne reine, quand elle a suivi son mari, officier dans la marine à Malte", affirme encore la journaliste.

>> ARCHIVES -Jubilée d’Elizabeth II : Stéphane Bern revient sur la figure de la monarchie britannique

En 1949, soit trois ans avant le début du règne d'Elizabeth II, le prince Philip est en effet nommé premier lieutenant du destroyer HMS Cheque...


Lire la suite sur Europe1