"Être de 'culture musulmane' n'empêche pas de commettre des erreurs de jugement sur l'islam"

·1 min de lecture

Juriste et arabisant français, né à Bagdad, Shathil Nawaf Taqa estime, contrairement à Ferghane Azihari, dont nous avons publié un texte, que l'islam est totalement compatible avec la République française.

Le discours qui oppose l’Orient à l’Occident existe depuis des millénaires. Dans l’antiquité déjà, Eschyle mettait en confrontation les Européens contre les Perses. Frontières obligent, ces deux aires civilisationnelles se sont historiquement affrontées mais elles ont également échangé car malgré cette étanchéité, ces " compartiments " ont toujours su communiquer.Le discours de confrontation contre l’Orient a perduré, non sans offrir parfois de belles œuvres littéraires, traversant le Moyen-Âge et survivant à notre période contemporaine. La récente tribune de Ferghane Azihari s’inscrit malheureusement dans une tendance qu’on retrouve parfois dans le discours orientaliste : alimenter un discours binaire, de confrontation entre l’Occident et l’Orient, en invoquant tous les lieux communs orientalistes, celles qui associent depuis longtemps l’Orient – qu’il soit islamique ou non – à la violence. Ce discours use de l’hystérisation du débat public pour écarter une réalité complexe qui le dérange ou bien lui échappe tout simplement."Le lecteur ne peut que s’amuser de voir comment les impensées orientalistes ont la dent dure"Il me paraît inutile de revenir point par point sur les griefs de Ferghane Azihari à l’encontre de l’islam, car elles ne font que répéter ce que...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

PCF : histoire d'une culture française

Culture : "Il est temps de se rassembler et de relever la tête !"

"Ces approximations sur l'immigration sur France Culture"

Et si Emmanuel Macron avait sauvé la culture en France et Europe ?

De Wejdene à Christopher Nolan, ces imposteurs dans la culture