Pour être conseiller à Pôle emploi, une formation... expéditive

France 2
·1 min de lecture

Juliette, 24 ans, est journaliste de formation. Malgré une absence totale d'expérience dans les ressources humaines, elle a décroché un contrat d'un an dans une agence de Pôle emploi. Pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire, le service public a recruté en urgence plus de 2 000 personnes. Pour "Envoyé spécial", Juliette a filmé en caméra cachée son quotidien de conseillère... Celui-ci commence par une formation... express.

Dans l'agence où Juliette fait ses débuts, une quarantaine de salariés ont en charge 7 000 demandeurs d'emploi environ. Une autre nouvelle recrue a rejoint les équipes de l'établissement, que nous appellerons "Camille". Elle non plus n'a aucune expérience en ressources humaines. Le directeur fait rapidement visiter l'établissement aux deux nouvelles salariées, puis leur annonce la couleur : elles seront en contact avec des chômeurs d'ici à trois semaines.

Un "formateur" détaché d'un autre service, incapable de répondre à certaines questions

Entièrement novice, Juliette s'attend à recevoir une formation intensive... qui se révèle finalement plutôt expéditive. Quatre heures de théorie, dispensées par un autre conseiller de l'agence. Problème : ce dernier ne paraît pas toujours à l'aise dans son rôle de formateur. Censé enseigner les procédures pour gérer un "portefeuille" (le groupe de chômeurs confié à un conseiller), il semble ne pas parfaitement maîtriser certaines notions.

En réalité, comprendra Juliette, il ne travaille pas directement (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi