Comment être un bon père dans un monde de sales types

Geoffrey Redick
Comment être un bon père dans un monde de sales types.

Le jour du premier cri, vous commencez à construire un monde. Il est fait de câlins, de biberons en pleine nuit, d'histoires et de berceuses, de découvertes et de jeux. C'est un monde délicat, étincelant, magnifique. Vous espérez que rien n'y entrera sans votre accord. Vous faites des choix avec beaucoup de prudence, parce que le monde que vous bâtissez n'est pas pour vous.

Mais un jour la digue se rompra. L'eau commencera à monter.

***

Un an après l'élection de Donald Trump (en dépit du fait qu'il se soit vanté d'attraper les femmes par la chatte), ma fille est allée à un cours d'éducation sexuelle de quatre heures. Elle a dix ans, quatre ans de moins que la fille de l'Alabama que le juge Roy Moore, candidat Républicain au Sénat, aurait agressé sexuellement. Pour l'instant, le corps de ma fille lui appartient encore. Bientôt, cela va changer, et le monde va tenter de se l'approprier.

L'eau ne cesse de monter. Elle va devoir apprendre à nager.

Une grande partie des dangers que je redoute ne se manifestera jamais. Il y a peu de chances que mes enfants se fassent dévorer par un ours en faisant du camping, ou qu'ils soient engloutis par un tremblement de terre. Ils ne seront probablement jamais frappés par la foudre.

Il est en revanche presque certain que ma fille sera victime de comportements sexuels déplacés, d'une manière ou d'une autre. C'est répugnant, mais absolument certain. Le flot de révélations d'actes criminels et pervers est nouveau, mais ces comportements ne datent pas d'hier. Les femmes et les jeunes filles les subissent depuis longtemps.

Préparer ma fille à la réalité du monde requiert du tact, de l'empathie et, par-dessus tout, la volonté d'admettre que je n'ai pas toutes les réponses.

Cela commence par lui dire que son corps lui appartient, dès maintenant et pour toujours. Qu'elle ne doit un câlin, un baiser ou un sourire à personne. Que son chemin dans l'existence ne devrait jamais être influencé par le regard des autres, que son apparence importe peu,...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post