Pour être antisémite, il faut être un salaud, mais en plus un imbécile" : l'interview de Robert Badinter dans "Envoyé spécial"

France 2

Robert Badinter est l'invité d'"Envoyé spécial" après la diffusion d'un reportage sur "l'antisémitisme au quotidien". Que lui inspire la résurgence des actes antisémites en France (ils ont bondi de 74%en 2018),au point que des Juifs de France redoutent d'habiter dans leur propre pays? "D'abord une réaction d'indignation à l'égard de ceux qui les menacent, qui se livrent à ces agressions verbales, voire physiques, qui peuvent aller jusqu'au crime. Y compris, ces dernières années, les vieilles femmes qu'on jette par la fenêtre, y compris la petite fille tuée par Mohamed Merah d'une balle dans la tête." C'est la même chose, souligne-t-il, très ému, qu'"un comportement de SS des Einsatzgruppen dans la forêt ukrainienne, qui abattent les Juifs parce qu'ils sont juifs. C'est d'abord cette résurgence-là qui fait naître chez moi cette rage. Je ne croyais pas que c'était possible".

Qu'on s'en prenne au portrait de Simone Veil : "quelle profondeur de haine !"

Comment imaginer voir, au XXIe siècle, un portrait de Simone Veil barré d'une croix gammée ? "Du côté des fanatiques que sont par définition les antisémites, tout est toujours possible. Ils s'attaquent au symbole, à quelqu'un qui incarne la condition si cruelle des Juifs au XXe siècle. (...) Lire la suite sur Franceinfo

Cette vidéo peut également vous intéresser :