Comment éviter "le coup de froid" ?

·1 min de lecture

>> L’expression populaire évoque volontiers des "coups de froid" pour qualifier les maladies qui circulent plus facilement en hiver. Pour autant, cette appellation abusive regroupe en fait plusieurs virus, rappelle le Dr Jimmy Mohamed, consultant santé d’Europe 1. Le médecin appelle, comme pour le Covid-19, à respecter les gestes barrières pour éviter de tomber malade.

"Eh non, le 'coup de froid' n'existe pas. D'ailleurs, le froid n'a jamais frappé et ne donne pas de coup non plus, même s'il est vrai qu'on tombe un peu plus souvent malades en hiver qu'en été. Le froid va en effet permettre aux virus d'être un peu plus résistants, avec un taux d'humidité plus favorable. Ils vont pouvoir être plus contagieux et d'un autre côté, le froid nous rend un peu plus fragile.

Rhino-pharyngite, bronchite, gastro-entérite

Vous avez dans votre nez de la peau. On appelle ça la muqueuse nasale. Eh bien celle-ci va être un peu plus perméable et donc vous exposer plus facilement aux virus respiratoires quand il fait froid. Mais si vous tombez malade, c'est la conséquence d'une infection virale. Ça veut dire que quelqu'un vous a rendu malade. Ce n'est pas le coup de froid que vous a donné ça.

Alors évidemment, si jamais vous avez le nez qui coule, faites-vous tester pour être sûr que c'est pas le coronavirus. Et si jamais ce n'est pas ça, ça veut dire que vous avez peut-être une rhino-pharyngite, une bronchite ou même parfois une gastro-entérite. Ça veut dire que quelque part, vous vous êtes peu...


Lire la suite sur Europe1