Pour éviter les caries, les Mayas mettaient une pierre dans la dent

Des archéologues ont découvert que la pratique ancienne des Mayas de planter des pierres dans leurs dents permettait d'éviter les caries. (Photo: Journal of Archaeological Science: Reports)
Des archéologues ont découvert que la pratique ancienne des Mayas de planter des pierres dans leurs dents permettait d'éviter les caries. (Photo: Journal of Archaeological Science: Reports)

Des archéologues ont découvert que la pratique ancienne des Mayas de planter des pierres dans leurs dents permettait d'éviter les caries. (Photo: Journal of Archaeological Science: Reports)

SANTÉ - Jade, turquoise, or, jais, les dents des Mayas brillaient de mille feux. Jusqu’ ici la science pensait que ces ornements n’étaient qu’esthétiques, mais des archéologues leur ont découvert des vertus pour la santé bucco-dentaire. Dans une étude publiée jeudi 19 mai dans la revue Journal of Archaeological Science, l’équipe de scientifiques américains met en avant les propriétés hygiéniques du “ciment” qui permettait de les fixer. 

Après l’analyse de huit dents provenant de trois sites archéologiques mayas de la période classique au Guatemala, à Belize et au Honduras, les chercheurs ont découvert que non seulement ce “ciment” est incroyablement adhésif (il a permis aux pierres précieuses de rester en place pendant plus de mille ans) mais ses composants combattent les caries et réduisent les inflammations et infections dans la bouche. 

Cet ancêtre du dentifrice est principalement composé de goudron de pin aux propriétés antibactériennes bien connues. Les scientifiques ont aussi décelé dans la mixture des restes de sclaréolide, un composé végétal lui aussi antibactérien et antifongique (qui traite les mycoses). Dernier ingrédient du “ciment”: des huiles essentielles de plantes de la famille de la menthe anti-inflammatoire. 

Un soin dentaire pas réservé aux riches

Ces résultats n’ont pas vraiment surpris les archéologues. De précédentes recherches ont mis en lumière la parfaite hygiène bucco-dentaire des Mayas. Cette civilisation amérindienne avait pour habitude de se limer les dents et d’arracher les dents abimées par les caries. Cette analyse vient confirmer de nouveau “le haut degré de sophistication de la pratique dentaire des anciens Mayas”, rapportent les chercheurs.

Cette étude révèle aussi que le soin des dents n’est pas seulement destiné aux riches Mayas. Effectivement, les dents extraites par les archéologues appartiennent à des individus non issus de l’élite. “Au contraire, un large éventail de la société maya a bénéficié de l’expertise des individus qui fabriquaient ces ciments”, écrivent-ils. Quel que soit leur statut social, les Mayas étaient donc soignés par les ancêtres des dentistes. 

À voir aussi sur Le HuffPost: Des sarcophages de l’Empire romain découverts près de Perpignan

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles