Évasion de Rédoine Faïd: le braqueur extrait de sa cellule pour être auditionné sous haute sécurité

Mélanie Bertrand et Cécile Danré avec Juliette Mitoyen
Redoine Faïd - Brightcove

Rédoine Faïd a été extrait ce mercredi matin de sa cellule de Vendin le-Vieil, dans le Pas-de-Calais. Cette extraction sous haute-sécurité a été ordonnée pour que le braqueur multirécidiviste puisse répondre en début d'après-midi à une convocation du juge chargé d'instruire le dossier de sa spectaculaire évasion en hélicoptère de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, il y a tout juste deux ans, le 1er juillet 2018. En janvier 2019, Rédoine Faïd avait déjà été extrait et auditionné une première fois dans ce dossier.

L'extraction avait été tenue secrète et peu de détails ont filtré quant à son sujet. BFMTV a tout de même appris que le GIGN a été mobilisé pour encadrer l'opération et qu'un convoi de sept véhicules - trois fourgons noirs banalisés, deux voitures de gendarmerie et deux motards - est arrivé au tribunal de grande instance de Paris aux alentours de 11h05. Notre antenne n'a pour l'instant pas eu la confirmation que Rédoine Faïd était dans ce convoi.

Deux mises en examen récentes

L'enjeu de cette nouvelle convocation est d'entendre le braqueur spécialisé dans l'attaque de fourgons blindés alors que deux nouvelles mises en examen ont eu lieu récemment dans l'affaire de sa dernière évasion, à savoir celle de Jacques Mariani, figure du banditisme corse, et celle de son frère Brahim, qui était présent au parloir au moment de l'evasion.

On ne sait pas encore si Rédoine Faïd va accepter de répondre aux questions. Lors de sa dernière audition il s'était en effet contenté de déclarations spontanées pour dénoncer ses conditions difficiles de détention, complètement à l'isolement.

Article original publié sur BFMTV.com