Évaluations nationales: le niveau des élèves de CP et de CE1 a de nouveau progressé après une baisse liée au confinement

·3 min de lecture
la rentrée dans une école de Quimper le 2 septembre 2021  - Fred TANNEAU © 2019 AFP
la rentrée dans une école de Quimper le 2 septembre 2021 - Fred TANNEAU © 2019 AFP

876450610001_6282206842001

Des efforts à poursuivre. Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a dévoilé dans les colonnes du Parisien les résultats des évaluations nationales des élèves de CP, de CE1 et de 6e. Des tests présentant un intérêt certain puisqu'ils permettent de voir les effets qu'ont pu avoir les confinements sur la scolarité des enfants.

Ces évaluations, dont la participation "dépasse les 99%", ont été instaurées il y a trois ans pour mesurer le niveau des enfants en français et mathématiques, et se font à l'entrée des classes dites "charnières" (CP et CE1, 6e et seconde), en septembre puis en janvier.

Si le niveau scolaire avait - sans surprise - baissé entre les élèves de 2019 et ceux de 2020, l'année qui vient de s'écouler est synonyme de rattrapages à en croire les données communiquées par la Direction de l'évalution, de la prospective et de la performance. Ainsi les retards constatés en français et en mathématiques après le premier confinement de 2020 ont été résorbés à en croire le ministère.

Des résultats parfois meilleurs que ceux de 2019

"À la rentrée 2021, les élèves de CP ont retrouvé des niveaux de résultats équivalents à ceux de la rentrée 2019, voire supérieurs", indique le ministère précisant que " la légère baisse de la part des élèves ayant une maîtrise satisfaisante observée entre 2019 et 2020 est résorbée à la rentrée 2021.

En outre, le niveau des élèves de CP de 2021 est même supérieur à celui des élèves de 2019 dans certains domaines comme la reconnaissance des lettres ou la comparaison des nombres.

Chez les CE1, la baisse de niveau entre les élèves de 2019 et de 2020 était particulièrement marquée "en particulier en français, dans les domaines de la lecture et de l'écriture". Là encore, les élèves de 2021 ont retrouvé au moins le niveau de la rentrée 2019 et des progrès ont été observés en fluence et en connaissance des nombres et résolution de problèmes.

Par ailleurs, la Depp relève que "l’impact de la fermeture des écoles en 2020 sur le niveau des inégalités a donc été pratiquement résorbé à la rentrée 2021".

"L'effet négatif du confinement sur les apprentissages a été gommé"

"On aimerait aller plus vite, mais on est sur le bon chemin", a confié Jean-Michel Blanquer dans le Parisien, "car oui, je le dis, en primaire, l’effet négatif du confinement sur les apprentissages a été gommé."

Reste que les écarts de niveau se creusent pour les élèves entre le milieu du CP et le début du CE1, une tendance que le ministère explique par l'"effet des vacances scolaires".

"Traditionnellement, la pause estivale accroît les inégalités, parce que les enfants des catégories défavorisées ont des vacances moins stimulantes pour leurs connaissances que ceux des familles les plus favorisées", développe le ministre dans le Parisien.

En 6e, où les résultats n'ont pas cessé de progresser depuis 2018, "on constate une très légère augmentation des résultats entre 2020 et 2021, en français comme en mathématiques. En REP+, les résultats sont en augmentation: + 4,8 points de maîtrise en français et + 3,8 points en mathématiques.

Pour autant les progrès sont inégaux selon qu'on se trouve ou non dans un établissement en zone d'éducation prioritaire (REP et REP+). Ainsi en sixième, seuls 35,8% des élèves entrant en REP+ ont un niveau satisfaisant en lecture, contre 52,5% pour les établissements non REP.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles