Évacuation de migrants à Paris : Stanislas Guerini défend le préfet de police, "rien ne dit qu'il a donné l'ordre de faire des croche-pattes"

franceinfo
·1 min de lecture

"Rien ne dit que Didier Lallement, le préfet de police, a donné l'ordre de faire des croche-pattes ou d'avoir une intervention musclée", a déclaré mercredi 25 novembre sur franceinfo Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche (LREM) après l'évacuation violente de migrants place de la République à Paris, lundi soir. Lors de cette évacuation, plusieurs vidéos partagées sur les réseaux sociaux ont choqué, dont une montrant un policier faire un croche-pied à un migrant qui tombe à terre. Médecins sans frontières a annoncé sur franceinfo mardi que l'association allait "probablement" déposer une plainte contre le préfet de police pour "mise en danger de la vie d'autrui".

Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, a "renouvelé" sa "confiance au préfet de police de Paris", invité de France 2 mercredi. Stanislas Guerini s'est aussi déclaré "solidaire" de Gérald Darmanin, qui a été selon lui "diligent et transparent", "puisqu'il a pris les bonnes décisions, il a été dans son rôle de ministre de l'Intérieur : celui qui protège les policiers, mais aussi celui qui sait pointer du doigt les défaillances quand il y en a et je pense que c'est la meilleure manière de défendre l'institution".

Être policier aujourd'hui, c'est un engagement. L'immense majorité des policiers font bien (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi