Évacuation des campements de migrants à Paris : "L'État" doit "proposer une solution d'hébergement digne"

franceinfo

"Il y a urgence à traiter ces campements qui ont trop duré, nous on estime qu'il y a en France environ 20 000 personnes exilées ou migrantes qui vivent dans la quasi-totalité des grandes villes", a réagi mercredi 6 novembre sur franceinfo Florent Guéguen, directeur de la Fédération des acteurs de solidarités (FAS) qui regroupe plus de 800 associations et organismes de lutte contre l'exclusion. "A Paris, il y a 3 000 personnes, il y a aussi Nantes, Rennes, Bordeaux avec des campements ou des squats". Christophe Castaner, lors d'une conférence de presse sur la politique migratoire, a annoncé que les camps de migrants du Nord-Est parisien seraient évacués d'ici la fin de l'année.

"Nous attendons des propositions concrètes sur ce volet-là. Ça fait longtemps qu'on demande au gouvernement d'agir pour résorber ces campements. On ne peut fermer ces campements que si l'Etat est en capacité de proposer une solution d'hébergement digne à toutes les personnes qui y vivent", a-t-il ajouté.

Selon Florent Guéguen, "il faudrait créer plusieurs milliers de places d'hébergement pour accueillir dignement ces personnes et faire en sorte que ces évacuations de campements ne soient pas que des opérations de police, qu'il y ait derrière une mise à l'abri, un accompagnement, un hébergement. L'Etat, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi