Évacuation de campements de migrants à Paris : "Une partie des personnes se sont évaporées dans Paris", d'après l'adjointe à la mairie chargée de la solidarité

franceinfo

Dominique Versini, adjointe à la mairie de Paris chargée des solidarités et de l'accueil des réfugiés, s'est rendue sur les lieux de l'évacuation de deux campements porte de la Chapelle, à cheval sur le nord-est parisien et la Seine-Saint-Denis jeudi 7 novembre. Elle prévient qu'"une partie des personnes" présentes sur le campement "n'ont pas intérêt à se trouver dans les gymnases ouverts par l'État" et "se sont évaporées dans Paris".

franceinfo : Est-ce que toutes les opérations se déroulent dans le calme ?

Dominique Versini : On peut dire que tout se déroule dans le calme et le respect des personnes. Il y a beaucoup d'associations présentes et de travailleurs sociaux. Une partie des personnes se retrouveront toujours à la rue ce soir parce qu'il y a deux campements à Paris, à la porte de la Chapelle et porte d'Aubervilliers, et le préfet ne fera la mise à l'abri de celui de la porte d'Aubervilliers qu'ultérieurement, on ne sait pas quand.

Combien de personnes sont évacuées ce matin ?

Sur un campement qui comptait 1 300 personnes environ, sont là ce matin 500 hommes isolés environ, qui vont être évacués dans les gymnases et orientés vers les dispositifs d'asiles, et 238 personnes en famille, avec des enfants. Cela fait donc 800 personnes, en tout, sur 1 300 qui se sont évaporées dans Paris. Beaucoup sont partis, puisque l'information a largement fuité. Toutes les personnes "dublinées", qui sont demandeurs d'asile mais qui ont déposé leurs empreintes dans un autre pays d'Europe (et qui doivent (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi