Étudiants. Dans les universités américaines, moins d'élèves et moins de revenus

·1 min de lecture

Beaucoup de jeunes Américains auraient renoncé à entamer un cursus universitaire avec l’irruption de la pandémie de Covid-19. De quoi susciter l’inquiétude des établissements d’enseignement supérieur, dépendants des règlements des frais d’inscription.

La pandémie de Covid-19 a profondément chamboulé le fonctionnement des universités américaines, “de la tenue des cours au fonctionnement des résidences étudiantes”. Quartz se fait l’écho d’un nouveau problème auquel les établissements d’études supérieures pourraient bientôt être confrontés : la perte de leurs élèves.

À lire aussi: Visioconférence. L’université américaine vaut-elle encore le coup sans la vie de campus ?

Le média américain relaie l’étude d’un centre de recherche sur l’éducation selon laquelle le nombre d’inscriptions en études du premier cycle a baissé de près de 8 % depuis 2019. Un constat qui devrait susciter l’inquiétude d’un grand nombre d’universités. “La plupart des établissements d’enseignement supérieur tirent leurs ressources d’un mélange de frais de scolarité, de dons, de sport et de financements publics. Les frais de scolarité représentent une proportion plus grande de leurs revenus depuis quelques années – 20 % en moyenne pour les établissements publics, jusqu’à 91 % pour les établissements privés en 2018”, écrit Quartz, poursuivant :

Une baisse des inscriptions en premier cycle risque de réduire cette catégorie de revenus et de faire passer dans le rouge des budgets qui sont déjà serrés.”

Précarité étudiante

Depuis plus de trente ans, les frais d’inscription dans les universités américaines n’ont fait que croître. La pandémie a momentanément suspendu cette augmentation : en effet, des frais supplémentaires auraient difficilement pu être justifiés

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles