Un étudiant pro-palestinien "tué par la police" française ? Doutes et zones d'ombre autour de ces accusations

Un étudiant algérien pro-Palestine tué par la police ? Depuis le 30 mai, un article devenu viral sur X affirme que cet étudiant, Samir Hamdaoui, serait mort quatre jours après avoir été arrêté par la police le 7 mai lors d'une manifestation pro-palestinienne devant Sciences-Po. Mais aucun élément ne vient soutenir ces affirmations : le parquet de Paris et des étudiants de Sciences-Po mobilisés dans ces manifestations ont indiqué aux Observateurs ne pas connaître cette personne.

La vérification en bref :

  • Un article devenu viral sur X affirme qu’un étudiant algérien nommé “Samir Hamdaoui” serait mort quatre jours après avoir été arrêté par la police à Paris le 7 mai lors d'une manifestation pro-palestinienne devant Sciences-Po.

  • Sauf qu' aucun élément ne soutient ces affirmations, relayées notamment par des réseaux pro-russes.

  • Le parquet de Paris a indiqué aux Observateurs qu'aucun Samir Hamdaoui n'avait été placé en garde à vue le 7 mai, jour de manifestation devant Sciences-Po où deux manifestants avaient été arrêtés. Plusieurs étudiants de Sciences-Po contactés ont aussi indiqué ne pas connaître cette personne.

  • Le 7 mai, 86 étudiants de la Sorbonne avaient aussi été arrêtés par la police à Paris, mais une avocate représentant plusieurs d'entre eux a indiqué ne pas connaître cette personne.

La vérification en détails :

"Un étudiant, qui avait participé à une manifestation pro palestinienne, est décédé après avoir été battu dans un commissariat de police en France" : voici le titre d'un article, publié le 30 mai sur un site appelé Media alternatif.


Lire la suite sur Les Observateurs - France 24