Études. Un master “Boire, manger, vivre” à Sciences Po, pour alimenter le soft power français

·1 min de lecture

L’avenir des relations internationales se joue peut-être à Lille, où la réputée école de sciences politiques enseigne la gastro-diplomatie, raconte The Telegraph. Le quotidien britannique décrit un pays dont le rayonnement passe par les exploits culinaires.

“Boire, manger, vivre”, une devise à la française. À Lille, dans le Nord, “l’une des meilleures universités françaises”, l’Institut d’études politiques – ou Sciences Po – entend mettre à profit la culture gastronomique gauloise et son “art de vivre” à travers son master “BMV”, remarque le quotidien britannique The Telegraph à la lecture d’un article du Monde.

Et pas question de prendre à la légère la boisson et la nourriture “dans un pays dont la gastronomie a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco”, poursuit le titre. Le but de ce master ouvert à la rentrée 2021 pour 15 élèves est d’aborder “les relations internationales à travers le prisme de l’alimentation”.

À lire aussi: À la une de l’hebdo. Qu’est-ce qu’on mange demain ?

Parmi les enseignements figurent l’histoire de l’agriculture, l’aide alimentaire, les défis écologiques, le marché de la livraison à domicile, ou encore les problématiques liées au harcèlement sexuel dans les cuisines, alors que des plaintes ont dénoncé les abus de chefs “sexistes et tyranniques”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles