Une étude sur la sincérité entachée de gros mensonges

·2 min de lecture

Des données falsifiées dans une étude de psychologie comportementale jettent une ombre sur des techniques d’incitations psychologiques en vogue. 

Parfois, une étude de psychologie comportementale peut avoir un retentissement si important qu’elle induit de nouvelles pratiques dans des pans entiers de l’économie et de l’administration, partout dans le monde. C’est le cas de celle réalisée en 2012 par Max Bazerman, professeur d’administration des affaires à la Harvard Business School, et Dan Ariely, psychologue et professeur d’économie comportementale à l’université de Duke. Car l’étude propose un outil d’une simplicité biblique et d’un coût minime de lutte contre la fraude : selon les auteurs, une personne a tendance à être bien plus sincère dans une déclaration sur l’honneur si elle appose sa signature en haut de page avant de la rédiger plutôt qu’après l’avoir remplie, en bas de page.

Cette méthode à la fois efficace et facile à mettre en oeuvre est aussitôt adoptée par une compagnie d’assurance qui y voit la perspective d’économiser des millions et elle a été testée par plusieurs administrations publiques, fiscales au premier chef. La carrière des découvreurs de cet «antidote miracle à la malhonnêteté» connaît un impressionnant coup d’accélérateur : leur étude est citée par plus de 400 publications scientifiques, célébrée par le Wall Street Journal et Dan Ariely la vulgarise pour en faire un livre best-seller, «The (Honest) Truth About Dishonesty: How We Lie to Everyone — Especially Ourselves» («La vérité sur la malhonnêteté : comment nous mentons à tout le monde et en particulier à nous mêmes»)

Max Bazerman et Dan Ariely s’imposent comme les leaders des recherches sur la prise de décision, les comportements irrationnels et les comportements non-éthiques. Mais huit ans plus tard, en 2020, les deux directeurs de l’étude et leurs trois coauteurs entament une(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles