Décrocher son premier job et avoir un enfant… Ça fait prendre du poids, c’est scientifique !

Katia Rimbert
Journaliste
Décrocher son premier job et avoir un enfant… Ça fait prendre du poids, c’est scientifique !

On vous le dit tout de suite, ce n’est pas la meilleure nouvelle de la journée. La transition entre la vie de lycéen.ne et celle d’étudiant.e tout comme l’entrée dans la vie active et l’arrivée d’un enfant modifieraient nos habitudes. Ce qui ne serait pas forcément très bon pour la santé… Ni pour la ligne.

Des chercheurs américains ont regroupé pas moins de 19 études pour arriver à une conclusion visiblement inéluctable : le changement, ça fait grossir. Et plus particulièrement plusieurs grandes étapes de la vie par lesquelles beaucoup de monde passe, à savoir quitter le lycée pour l’enseignement supérieur, entrer (pour de bon) dans la vie active, se mettre en couple et devenir parent. Selon des chercheurs américains, ces chamboulements “conduisent tous à une prise de poids”. Voilà qui a le mérite d’être clair.

Plus de temps pour soi

Les scientifiques de l’Université de Cambridge ont regroupé de nombreuses enquêtes pour comprendre comment les participants prenaient du poids au cours de leur vie. Ils ont découvert que le fait d’aller à l’université (ou en tout cas de faire des études supérieures) mais aussi de commencer à travailler empiètent sur le temps libre. Donc potentiellement sur quelques précieuses heures pour aller faire du sport et se défouler.

“C’est une période charnière parce que les habitudes que l’on prend vont continuer pendant toute notre vie d’adulte”, explique l’auteure de l’étude Dr Eleanor Winpenny. Et c’est bien pour cela qu’il faut être vigilant.e. En moyenne - après avoir quitté le lycée - les hommes perdraient environ 16 minutes par jour tandis que les femmes auraient 7 minutes de temps pour elles en moins. Résultat, c’est autant de temps que vous ne pouvez plus réserver à la pratique d’un exercice physique. Quand on fait le calcul, on se rend compte que cela fait quand même entre 49 et 112 minutes parties en fumée chaque semaine. Pile la durée d’une séance à la salle, tiens.

Bébé chamboule tout

Par ailleurs, dans l’enquête publiée dans la revue Obesity Reviews, les scientifiques affirment que les jeunes parents prennent aussi plusieurs kilos sur la balance. Les jeunes mères auraient un IMC (Indice de Masse Corporelle) plus élevé que les femmes sans enfant. Ce dernier augmenterait en flèche dans les premières années de vie du bambin.

Cet accroissement pondéral pourrait être dû à plusieurs facteurs, dont le stress lié à la paternité/maternité (qui serait responsable de ce petit bidon en plus à hauteur de 17%) mais aussi les nouvelles habitudes développées à l’arrivée de bébé qui ne sont pas toujours idéale pour conserver une silhouette svelte : la fatigue, le manque de temps pour faire de la gym, la baisse de la volonté pour entamer un régime, etc. Vous savez ce qui vous attend.

A LIRE AUSSI

> L’obésité n’est pas un choix et ce n’est pas non plus un manque de volonté

> EN IMAGES - Ces stars ont pris du poids, et alors ?

> Vive la grasse mat’ ! Dormir seulement quelques heures par nuit vous fait grossir