Une étude multigénérationnelle montre une association familiale entre hyperactivité et maladie d’Alzheimer

·2 min de lecture

Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité est un trouble du comportement infantile qui peut persister à l’âge adulte. Cette pathologie touche 5 % des enfants dans le monde et 2,5 % des adultes. Elle est caractérisée par des symptômes inappropriés d’inattention, d’impulsivité et d’agitation motrice (hyperactivité). La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative caractérisée par des troubles cognitifs, une perte d’autonomie conduisant à la démence. Elle est liée au vieillissement et peut apparaître à partir de 60 ans (prévalence entre 5 et 7 % dans le monde chez les personnes de 60 ans et plus).

Quelle est la part d’hérédité dans le TDAH et dans la maladie d'Alzheimer ?

Le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) est une maladie neurologique complexe et de nombreux facteurs contribuent à son apparition. C’est une maladie héréditaire et il semblerait que plusieurs gènes interviennent dans son développement. Par ailleurs, la part de l’hérédité dans la maladie d'Alzheimer reste rare avec moins de 1 % des cas liés à une cause génétique (mutation de certains gènes de prédisposition).

Les mécanismes potentiels de l’association entre ces deux pathologies ne sont pas démontrés, d’autant que le diagnostic du TDAH est difficile même si la sensibilisation et la connaissance de ce trouble ont augmenté ces dernières années.

L’hypothèse d’une hérédité commune a été avancée, bien qu’aucune variante génétique conjointe n’ait été mise en évidence. Cependant, une étude datant de 2015 et publiée dans American Journal of Medical Genetics, suggère qu’un polymorphisme nucléotidique jouerait un rôle dans la base moléculaire du TDAH de l'adulte. De plus, ces variations seraient situées dans ou à proximité de gènes impliqués dans les processus des maladies neurodégénératives.

Schéma du polymorphisme nucléotidique: variation d'une seule paire de bases du génome. © David Eccles, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0

Un lien entre le trouble déficitaire de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles