Des étrennes pour les Talibans !

·1 min de lecture

De l’aide humanitaire pour l’Afghanistan, au bord de l’effondrement. Le Conseil de sécurité a voté hier à l’unanimité une résolution américaine. Les ONG pourront travailler sur place et payer en dollars. En espérant que les talibans n’en profitent pas…

La politique, c’est choisir entre deux mauvaises solutions.

Quand on s’est longtemps trompé, on hésite. Depuis quatre mois, l’Occident attend de voir ce qui va se passer en Afghanistan.

Quatre mois après, aucun pays n’a reconnu le régime taliban. Personne, parce que les nouveaux maitres du pays ne tiennent pas leurs promesses. Il n’y a pas de gouvernement inclusif, les deux tiers des ministres sont des terroristes dont la tête est mise à prix, les collèges pour les filles sont fermés, les règlements de comptes meurtriers sont quotidiens et surtout, surtout, les Talibans refusent de rompre les ponts avec Al Qaida.

Conséquence, les Américains n’ont pas restitué à Kaboul les neuf milliards de leur banque centrale. Les banques afghanes restent déconnectées du réseau swift, ce qui empêche même les agences de l’Onu d’envoyer de l’aide. La crainte des sanctions américaines dissuade les ong qui depuis vingt ans prospèrent sur le malheur afghan comme les asticots sur la charogne.

Mais d’un autre côté, impossible d’ignorer la catastrophe en gestation.

Les Afghans ont faim. L’Onu prophétise une avalanche de famines à partir de Noël. L’émissaire de la Russie a bien résumé le dilemme : à cause des obstacles qu’il a imaginés, l’occident va se ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles