Étrangeté du vivant : un papillon roi du camouflage

·1 min de lecture

Les forêts françaises et européennes abritent un champion du biomimétisme : le bucéphale ! Non, il ne s'agit pas d'un cheval, mais d'un papillon de nuit. Phalera bucephala est assez commun dans nos contrées, même en zone urbaine, pourtant il n'est pas facile à repérer en plein jour. Les ailes repliées, le bucéphale imite à la perfection une petite branche d'arbre. Le dessus de ces ailes reprend le motif et les couleurs de l'écorce, plus précisément ceux du bouleau. Et les deux taches à leur extrémité donnent l'impression que le tronc est exposé sous l'écorce. L'illusion est impressionnante. 

Étrangeté du vivant : ce papillon géant imite parfaitement un serpent

Bien sûr, cette apparence permet au bucéphale, surnommé aussi la lunule, d'échapper aux prédateurs. Il est observable sous sa forme adulte de mai à juillet. C'est à cette période qu'il se reproduit, il faut alors chercher une branche un peu plus longue que les autres car le mâle et la femelle, à l'apparence identique, joignent leur abdomen. La femelle pondra par la suite près de 200 œufs qui se transformeront en chenilles voraces.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles