Étrangeté du vivant : une chenille aux allures de créature extraterrestre

Julie Kern, Rédactrice scientifique
·1 min de lecture

Les auteurs de science-fiction ont imaginé des extraterrestres à l'apparence improbable vivant sur des planètes éloignées. Mais, la Terre a aussi ces extraterrestres à elle, des créatures bel et bien réelles qui n'ont rien à envier à celles de la littérature. Cette chenille en est un exemple parfait. Brahmaea wallichii porte ces longues excroissances sombres et enroulées dès sa naissance. Les entomologistes ne sont pas certains de leur rôle, il semblerait que les excroissances sombres permettent à la chenille de se confondre avec des branches et des brindilles. Le spécimen photographié ici est une jeune chenille, au fil de sa croissance, elle troquera sa couleur noir profond pour un vert brillant, mais les excroissances persistent jusqu'à ce qu'elle atteigne sa taille adulte.

Après sa métamorphose, elle devient un papillon de nuit tout aussi remarquable. Il est surnommé le papillon-hibou car les motifs sur ces ailes imposantes rappellent la tête du rapace nocturne. Il vole dans les forêts d'Asie, notamment en Inde, au Népal, au Bhoutan et au Japon.

Un papillon Brahmaea wallichii insula photographié à Taiwan. © Arthur Chapam, CC by-sa 2.0 Wikimédia
Un papillon Brahmaea wallichii insula photographié à Taiwan. © Arthur Chapam, CC by-sa 2.0 Wikimédia

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura