Étrangeté du vivant : une chauve-souris à la fourrure orange découverte en Afrique

Julie Kern, Rédactrice scientifique
·1 min de lecture

Ces dernières années, beaucoup d'espèces sont découvertes grâce à des études génétiques poussées. Par exemple, deux populations considérées comme une seule espèce peuvent devenir deux espèces distinctes après l'analyse de leur génome. Myotis nimbaensis, une chauve-souris au pelage flamboyant et aux ailes noires, a révélé son existence grâce à une méthode historique : la sortie sur le terrain. Les scientifiques américains, allemands et guinéens ont exploré une mine abandonnée dans le Nimba, une chaîne de montagnes à cheval entre la Guinée et la Côte d'Ivoire, en 2018 et capturé deux spécimens.

Chauve-souris : à la découverte d'un animal fabuleux

Les chauves-souris du genre Myotis sont connues pour leur fourrure colorée, mais les poils de Myotis nimbaensis ont leur particularité : chaque poil porte trois couleurs différentes. Près de la peau, ils sont noirs, puis blancs au milieu et enfin orange au-dessus. Les scientifiques ont analysé son anatomie en détail, et séquencé son génome pour s'assurer qu'il s'agissait bien d'une nouvelle espèce. Les mœurs de cette petite chauve-souris, qui mesure cinq centimètres pour une centaine de grammes, restent encore bien mystérieux. Tout ce que les scientifiques savent de son comportement est qu'elle se nourrit probablement d'insectes et qu'elle vit en groupe dans des cavernes sombres dans les montagnes.

Les ailes noires de Myotis nimbaensis. © Nancy B. Simmons et al., American Museum Novitates
Les ailes noires de Myotis nimbaensis. © Nancy B. Simmons et al., American Museum Novitates
La fourrure si particulière de Myotis nimbaensis, orange au-dessus puis blanche et enfin noire. © Nancy B. Simmons et al., American Museum Novitates
La fourrure si particulière de Myotis nimbaensis, orange au-dessus puis blanche et enfin noire. © Nancy B. Simmons et al., American Museum Novitates

> Lire la suite sur Futura