Étrangeté du vivant : quand une araignée fabrique une cape d'invisibilité

·1 min de lecture

Vous avez toujours rêvé de devenir invisible ? Une petite araignée d'Australie, Arasia mullion, en est capable ! Voici comment elle procède. Elle part en quête d'une petite cavité à la surface du tronc au-dessus de laquelle elle tisse un fin maillage de fils de soie. Ensuite, elle arrache du tronc des débris de bois grâce à ses chélicères et revient vers sa cachette en construction. C'est là que tout le génie de l'araignée s'exprime. Du bout des pédipalpes, elle décore son maillage de soie avec les débris collectés, la « cape d'invisibilité » prend forme. Elle consolide l'ensemble avec un second voile de soie. Selon les scientifiques qui ont filmé tout le processus, il faudrait entre deux et quatre heures à Arasia mullion pour construire sa cachette.

Quand elle se glisse dedans, elle devient presque invisible, se fondant parfaitement avec le tronc ! L'araignée passe la majorité de son temps dans sa cachette : elle s'en sert pour surprendre ses proies, pondre ses œufs, échapper à un danger, ou encore se reposer. C'est la première fois qu'un tel comportement a été décrit chez une araignée. Avec cette technique, la cape d'invisibilité d'Harry Potter devient presque réalité.

La cavité de soie construite par A. mullion à la surface du tronc d'un gommier bleu de Sydney. © Alfonso Aceves-Aparicio et al. Peer J
La cavité de soie construite par A. mullion à la surface du tronc d'un gommier bleu de Sydney. © Alfonso Aceves-Aparicio et al. Peer J

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles