Étrangeté du vivant : cet amas de déchets n'est pas ce que vous croyez !

Julie Kern, Rédactrice scientifique
·1 min de lecture

Les guides du Padre Island National Seashore sont régulièrement interpellés par des promeneurs qui profitent de la plage à cause de déchets jonchant le sable. Dans cette aire protégée, située sur l'île de Padre au large du Texas, des tas de cordes jaunes sont souvent rejetés par la mer. Si un œil non averti peut facilement se faire berner, les guides du parc ont l'habitude de voir ces drôles d'animaux. Car ce que les touristes prennent pour des déchets est en réalité une espèce de corail flexible, surnommé le corail-fouet (Leptogorgia virgulata).

Un Leptogorgia virgulata vivant. © Rob, Wikimedia commons, CC0
Un Leptogorgia virgulata vivant. © Rob, Wikimedia commons, CC0

Les coraux-fouets font partie de la famille des Gorgoniidae, ce sont donc des coraux mous qui ne développent pas un squelette dur en carbonate de calcium, mais de petits éléments dentelés appelés sclérites. À l'âge adulte, ils mesurent environ 60 centimètres de long, mais certains peuvent atteindre le mètre. Ils sont d'une couleur uniforme allant du blanc au violet en passant par le jaune, comme celui retrouvé sur l'île de Padre. Sous l'océan, les polypes qui constituent ce corail sont carnivores, ils se nourrissent de zooplancton en suspension dans le courant. Vivants, ils sont fixés sur des rochers près du rivage, les individus qui s'échouent sur la plage sont donc déjà morts.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura